Le choix de SPIP

, par  Alain Laponche --- Version imprimable de cet article Version imprimable ---

Texte à usage interne non destiné à rester sur le volet "public"

Logo Spip

SPIP est un gestionnaire de sites web (CMS en anglais)
Pour la gestion du site de cette section, il était en concurrence avec un autre CMS, Drupal.
Il existe bien d’autres gestionnaires, mais soit ils sont liés à un hébergeur (cas de Extrasite pour le site de l’ORB), soit ils sont plutôt orientés blog (cas de WordPress), soit ils me sont apparus trop complexes (Joomla et Typo3)
J’ai retenu de différents comparatifs, les faiblesses suivantes pour Drupal :
- Prise en main difficile
- Destiné plutôt à une grande entreprise ou organisation
- Nécessite des connaissances en informatique et développement
- Migration difficile de version en version

Le choix s’est donc finalement porté sur SPIP en raison :
- de sa documentation très riche et entièrement en français
- de sa réputation de plus grande facilité d’appréhension pour des débutants
- des conseils formulés par notre hébergeur Infini
- de quelques souvenirs d’une évaluation de ce produit réalisée en 2006

Les 2 premiers points sont importants pour un site destiné à servir de base à l’apprentissage d’un CMS par des seniors

Jusqu’à présent, aucun regret, et j’apprécie :
- le principe des "squelettes" (écriture d’une page avec des petits modules en langage HTML et SPIP) et des "surcharges" (on part d’un module fourni et on l’améliore sans aucun risque de casser l’existant !)
- la non nécessité de maîtriser le php
- le système de cache (pour améliorer les performances)
- la variété et la simplicité de gestion des extensions (les plugins)
- le fait de ne pas être dépendant d’un hébergeur
- la possibilité de développer en local sur PC (bien que non utilisée pour ce site)

Mais il y a bien aussi quelques reproches :
- La structure "rubrique" / "article" trop calquée sur la présentation d’un journal
- Des extensions dont le suivi est abandonné sans crier garde (Ex : SarkaSpip)